Accueil > Comores > Situation des voyageurs Comoriens des Îles d’Anjouan et de Moheli, en (...)

Situation des voyageurs Comoriens des Îles d’Anjouan et de Moheli, en provenance de l’extérieur à Moroni.

Par Malika Saïd Ibrahim

samedi 17 juin 2023, par MAHAMOUDOU Ali

On se demande si cette problématique a été , un jour , préoccupée nos dirigeants politiques ou non. Car, si un Comorien des autres Îles que la Grande-Comore, ne finit pas son voyage à Moroni, c’est une vie infernale qui s’offre à lui avant qu’il reprenne un autre voyage pour se rendre à sa destination finale. Et cela que ce soit par avion ou par bateau.

Pour illustrer ces difficultés que nous rencontrons, prenons un exemple :

Deux Comoriens dont un Anjouannais ou un Mohelien se rendent aux Comores, en empruntant un vol d’Ethiopian Airline. Ils ont chacun 2 bagages de 23 kg soit 46 kg. Arrivés à Moroni, le Grand - Comorien prend ses bagages et rentre chez lui tout de suite .

Quand à l’Anjouannais ou le Mohelien va galérer à Moroni avec ses 46 kg de bagages. Soit au petit bonheur la chance il trouve tout de suite un vol intérieur qui va dans les Îles qui le prend mais, il doit payer un billet de plus de 40.000 francs avec un seul bagage accompagné de 15 ou au maximum 20 kg et 5 kg de bagage en main. Pour ce qui est des autres bagages qu’il a ramenés de l’extérieur, soit il les paie en excédent de bagage ou si la compagnie les lui refuse, il faut qu’il se débrouille pour les envoyer dans son Île par bateau.

Si par malheur, notre voyageur n’a pas eu la chance de trouver un vol de correspondance tout de suite à l’arrivée à Moroni, il doit aller à l’hôtel et payer des frais faramineux ou se débrouiller de trouver un compatriote généreux pour l’héberger chez lui moyennant une compensation. Et pendant ce temps, notre frère Grand - Comorien est rentré chez lui avec tous ses bagages et n’a déboursé que les frais de taxi.

Voyez vous , ce n’est pas une affaire facile à accepter. Beaucoup de nos compatriotes qui se trouvent à l’extérieur des Comores , lorsqu’ils pensent aux difficultés qu’ils rencontrent lorsqu’ils se rendent au pays, ils remettent ce projet , toujours , à plus tard. Au moins , s’il était possible de trouver une correspondance immédiatement en arrivant à Moroni, on s’organiserait pour ne venir qu’avec un bagage raisonnable.

C’est pourquoi , nos autorités devraient se préoccuper de ce problème pour chercher à faciliter la situation aux autres Comoriens des Îles quand ils retournent au pays. Elles devraient discuter avec les responsables des compagnies aériennes privées, puisqu’ils assurent des missions de service public, en transportant les voyageurs des Iles, afin qu’ils fassent coïncider leurs vacations avec l’arrivée des vols en provenance de l’extérieur.

Les difficultés que nous rencontrons dans cette affaire sont réelles et mériteraient une prise de conscience de tout le monde. Bientôt les vacances vont commencer et, je suis convaincu que nombre de nos compatriotes pensent déjà aux difficultés qu’ils vont rencontrer au pays.

C’est un appel pressant que j’adresse aux autorités chargées des transports dans notre pays. J’ose espérer que mon message trouvera un écho favorable auprès de nos dirigeants.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?